Les jardins du Lavandou sont bien plus que des lieux de détente. Ils sont les joyaux de notre engagement écologique, des havres de paix où la biodiversité prospère et où les écosystèmes locaux sont préservés. Cette page vous invite à explorer ces espaces verts avec un regard neuf. Mais aussi à comprendre les initiatives qui les rendent écologiquement responsables.

Des actions protégeant l’environnement


De nombreuses actions visent à protéger l’environnement du Lavandou au quotidien telles que :

  • l’utilisation de paillage biodégradables,
  • l’acquisition de véhicules propres (électriques),
  • l’utilisation d’huile de moteur biodégradable,
  • la gestion différenciée
  • la gestion centralisée de l’arrosage automatique.

Ecologie urbaine au Lavandou


Le Lavandou, et ses “jardiniers municipaux” sont engagés sur la voie de l’écologie urbaine. Mais également dans la gestion raisonnée des espaces verts de la commune. Au quotidien une conception et un entretien des espaces préservent le patrimoine vert dans le respect de la biodiversité et de son développement. Cette démarche, est pensée dès la conception de nouvelles réalisations :

  • Choix de végétaux moins gourmands en eau et mieux adaptés à l’environnement urbain
  • Suppression progressive de surface engazonnées très consommatrices d’eau (remplacées par des plantes vivaces ou arbustive)
  • Mise en place systématique d’un arrosage automatique
  • Introduction de nouvelles espèces ou variétés végétales dans différents endroits de la ville pour favoriser la biodiversité végétale.

Traitements biologiques


Tous les espaces verts sont aujourd’hui traité de manière biologique (lutte 100 % biologique, fertilisation 100 % organique). Côté matériel, le service des espaces verts utilise des huiles et des graisses biodégradables Mais d’autres actions visant à protéger l’environnement sont aussi acquises :

  • Utilisation de paillage biodégradables,
  • Acquisition de véhicules propres (électriques),
  • Utilisation d’huile de moteur biodégradable,
  • Gestion différenciée et la gestion centralisée de l’arrosage automatique.
  • Les enjeux pour l’environnement sont primordiaux. Les dérèglements climatiques le prouvent de plus en plus souvent. Ces démarches doivent aller bien au-delà du plaisir de regarder une coccinelle déguster une colonie de pucerons sur une fleur de laurier !

Ce contenu vous a été utile ?

Enregistrer

Partager ce contenu